Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marina B.

NOS 17 ANS

5 Septembre 2013 , Rédigé par MarinaB. Publié dans #Histoires, #SouthSide

« NOS 17 ANS »

Week-end dernier – un film sur une jeune fille de 17 ans. Oui, celui dont tout le monde parle en ce moment. Mais - rien à voir avec le propos du film, ce post. Juste l’histoire de nos 17 ans. A un moment donné un personnage dit : « C’est le plus bel âge de la vie ».

J’ai entendu dans ma tête : « C’est drôle, je pense la même chose». Pourtant, il y a eu des belles années et des belles traversées (et il y en aura encore, aucun doute là-dessus), il y a eu des « grands crus » et des années bissextiles, des années mémorables, et des années du grand changement, des années vitales et celles d’un nouveau départ.

Mais une année, comme celle de mes 17 ans, ne s’est plus jamais reproduite. Son alchimie est restée unique. Cet instant de passage de l’adolescence à l’âge … suivant, et tous les parfums qui vont avec. Je reste d’ailleurs persuadée que Süskind dans son roman « Le Parfum » parlait d’une jeune fille de 17 ans – récupérer l’odeur de sa peau pour en faire une essence unique. Je vois exactement ce qu’il voulait dire par là.

Rien d’étonnant – cela sert aussi à ça, les 17 ans : à dégager ce parfum que la terre entière vous envie et qui fait que les gens se retournent sur vous dans la rue (pendant que vous passez votre chemin, le nez dans le vent, avec cette belle arrogance de votre âge). Ça sert à ça et à plein d’autres choses aussi, les 17 ans : à voir la vie en bleu ; à imaginer le monde à ses pieds (comment serait-il possible qu’il en soit autrement ??) ; à flotter au-dessus de la bitume, de l’herbe ou de l’eau, sans les toucher (cette apesanteur-là) ; à voir dans la terre entière son alliée pour tout ce qu’il y ait et tout ce qui est à venir, car il est écrit à nos 17 ans que ce que nous demandons nous sera accordé. Écrit, lu, dit et approuvé. Signez avec votre sang, s’il vous plait.

Je ne peux pas dire que ma vision du monde a réellement changé depuis. Notre nature reste la même, à 17, à 40 ou à 80 ans, je pense. Mais c’est cette légèreté, cet élan et cette pureté qui ne se reproduisent plus. Les 17 ans les emportent avec eux pour toujours. Et ce sont seulement ceux, qui ont à leur tour les 17 ans qui attrapent à nouveau cette essence dans l’univers qui leur est réservée, et, en y rajoutant leur propre existence, la transmettent aux suivants, et ainsi de suite.

Il est possible, au fil du temps, de monter toutes sortes d’artifices et de mise en scène, pour se rapprocher au plus prés de cet état béni, mais on ne peut plus jamais l’atteindre. Il reste au-delà de notre portée et appartient pour toujours à ceux qui ont cette chance – d’avoir 17 ans, une fois dans leur vie.

Alors, à tous ceux qui ont leurs 17 ans : vivez-les comme si c’était la dernière fois. Parce que ça l’est. Et parce que cette substance de l’année des nos 17 ans viendra nourrir toutes celles qui vont suivre.

Je vous embrasse.

M.B.

NOS 17 ANS

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article