Marina B.

Corps et Ames

19 Juillet 2013 , Rédigé par Marina Bogdanova Publié dans #LifeStyle

Corps et Ames

« Corps et Âmes »

Au départ j’ai voulu faire un post au sujet des livres sur le développement personnel, mais finalement ça sera sur la plage naturiste.

Non, mais je ne plaisante pas là, promis-juré : il y a deux jours j’étais assise en terrasse avec un ami et , comme il me disait qu’il se mettait toujours dans son « futur » en projection, et rarement dans ce qu’il vivait à l’instant « T », surtout dans son travail, je lui ai parlé du livre de E. Tolle « The Power of Now ». Le lendemain matin, avec ma sœur Liza au téléphone, qui , elle aussi, traverse une période où elle a grandement besoin de se concentrer sur ce qui lui arrive MAINTENANT – j’ai mentionné le même bouquin (oui ben , c’est parce qu’il est vraiment bien, je trouve), donc , du coup, je pensais « développer » le thème aujourd’hui pour partager ça avec vous.

Mais, un éditorial de « ELLE » a traversé ma route (ou plutôt mon petit-déjeuner sur le balcon ce matin), où il était question du pouvoir de notre corps en tant que « arme », en lien avec les derniers événements dans le monde comme le mouvement « Hommes debout » lancé en Turquie en signe de protestation, où des personnes se postaient sans bouger, debout pendant des heures. Ou l’histoire de cette jeune tunisienne qui risque la prison après avoir posté sur internet une photo d’elle nue.

Une phrase que j’ai beaucoup aimé dans cet article edito’ : « Dans notre époque sophistiquée à l’extrême, c’est le corps réel, charnel, celui avec lequel nous éprouvons le monde, qui devient une force subversive. Parce qu’utiliser son corps, c’est se montrer vulnérable ». Bien dit.

Du coup, j’ai abandonné E.Tolle (pas pour toujours, je vous en parle une autre fois, peut-être même demain, qui sait ?), pour revenir sur cette composante de mes vacances où les plages se suivent et ne se ressemblent pas !!

Il y a quelques semaines, un ami m’a dit (ou c’était plutôt une question) : « …Au fait, c’est parce que tu es pudique ? » (Au sujet d’une photo de « je-ne-sais-plus-qui » qui ne me plaisait pas). Je n’ai pas relevé le sujet, ni le débat, - je trouve que les mots sont inutiles car nos corps parlent pour nous.

Une chance immense, pour laquelle je suis extrêmement reconnaissante (à …. qui ? : la nature, les gènes, l’éducation, Dieu, l’Univers, rien de tout ça… ?) - nous sommes plutôt « bons potes » mon corps et moi. On se la raconte un peu, certes, mais on reste assez unis, comme on dit « …dans la richesse et la dans la pauvreté, dans la santé comme dans la maladie … et jusqu’à ce que la mort nous sépare » !!

Tout ça pour dire que j’aime, quand je suis en bord de mère, virer tout ce que j’ai sur le dos. Et ça fait des années que ça dure. Là, pendant mes vacances dans le Var, j’ai découvert une plage de plus, de celles qu’on appelle « naturistes », avec de l’eau azure , ambiance discrète et feutrée, le sable blanc, et , tout autour, des rochers tout en fleurs et arbres, comme pour poser un écrin, et aussi une sorte de protection du regard extérieur indiscret, qui, sans vouloir « se mettre à nu » , voudrais juste « jeter un coup d’œil ».

Parce que, ceux qui viennent à des plages comme celle-là cherchent avant tout le calme et la discrétion. Ok, je ne vous parle pas de Sainte-Marie de la Mer, ni du Cap ‘d’Agde, c’est une autre ambiance, que je n’aime pas trop, car aller faire ses courses nue chez auchan - là, pour le coup, c’est pas mon truc !!

Mais sur ces plages de Provence l’ambiance est top. Ce n’est pas un plan « drague » (ça peut le devenir, mais, alors, en toute finesse, à vous de voir), ni un plan pour « mater » qui que ça soit : on s’en fiche - tout le monde est « habillé » pareil, et personne ne s’envoie en l’air devant vous dans les rochers ou dans l’eau, je vous le certifie !

Mais alors, quelles sont mes bonnes raisons, pour lesquelles je prêche pour cette paroisse (sans être « accro » ni « intégriste », car une belle plage « tradi’ » me va aussi très bien. Ce qui m’intéresse c’est le coté « esthétique » de la vie, de nos corps, de ce qui s’en dégage, de ce que s’y lit. C’est ça le propos. Et puis aussi parce que c’est l’été, pardi !! Et, que j’avoue, j’ai très envie de retourner à la plage (naturiste ou pas) !!

Alors, mes 5 bonnes raisons à adopter une attitude « je suis naturiste à mes heures et je connais des endroits super-méga cool et même que je peux y emmener mes copines si elles le veulent et même que tout le monde est libre de faire ce qu’il veut avec son corps » :

  • PAS DE TRACES de maillot de bain après bronzage (bon, d’accord, cet argument- là est facile) ;
  • Quand on a essayé une fois la baignade « à corps nu » - difficile de l’oublier par la suite, tellement c’est agréable ;
  • Pas de maillot de bain QUI N’A PAS SÉCHÉ en fin de journée et colle à tout les endroits possibles et imaginables au moment de l’apéro après la plage, ce qui est très désagréable (ou, alors, vous vous mettez à poil au moment de l’apéro, plutôt que dans l’après-midi à la plage, mais ça – c’est vous qui voyez ) ;
  • Les plages naturistes (surtout en Provence) sont vraiment très belles, souvent plus belles que les plages « tradi’ » ;
  • Et, enfin, ce de quoi on est partie : le corps humain est, je trouve, une de plus belles et subtimle ( he-he – sans faire exprès- le « hybride » de « subtile » et « sublime ») création de ce monde (et des tas d’autres, je pense) et mérite de temps en temps de « prendre l’air » sans restrictions ;

Inutile donc de préciser que je n’ai pas prise de photos à cette plage, je mets donc en couverture celle d’une plage traditionnelle, où en cette fin de journée les transats étaient déjà vides. Mais où ils étaient tous passés ??? A l’apéro ? Ou, peut-être, à une plage plus « feutrée », qui sait… .

La prochaine fois, promis, je parle du « The Power of Now ». Enfin, j’espère !!!

Bizzz’’’ à tous !

M.B.

Partager cet article

Commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog