Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marina B.

Ah, La Pelle!!!

24 Juillet 2013 , Rédigé par Marina Bogdanova Publié dans #Histoires

Ah, La Pelle!!!

« Ah, La Pelle !!!»

La Pelle et Nous, mais quel sujet. Je n’allais quand même pas parler du « royal baby », il y a déjà du monde qui s’en charge, alléluia !!

Dans un des « ELLE » de ces dernières semaines (oui je sais je le cite souvent, parce que … tout simplement, j’aime bien ce magazine), il y avait un article par F.B. (je ne sais pas qui est-ce), sur les …PELLES !!! Si-si, celles que l’on roule – un baiser, donc, en langage littéraire. Et j’ai trouvé ça tellement drôle et vrai, que j’ai eu envie de vous en faire résumé.

Les phrases qui sortent direct du texte sont citées «entre guillemets». Mes commentaires restent mes commentaires, mais alors j’aimerais vraiment savoir, pour ceux qui veulent le dire, vous en pensez quoi, de la question ??

Vous êtes prêt (e)s ? C’est parti !!

1) « La Pelle à l’Ex » :

Alors, celle –là, je l’ai arrêté, pour de vrai. Comme dit mon nouveau voisin « sur les yeux de ma mère » (oh my God, qu’est-ce que je déteste cette expression !!), je l’ai vraiment arrêté. Non mais parce que plus pathétique que cette pelle-là –tu meurs. « Ça remets la machine en route, on essaie de re-réchauffer un mauvais plat… et, en général on termine avec un abominable mal au cœur. Tout le monde le sait, tout le monde le fait quand-même, mais c’est dommage de ramasser les feuilles mortes, quand il y tant de coquillage et crustacés sur la plage abandonnée. »

Voté.

2) « La Pelle à Un Ami » :

Celle-là aussi, je l’ai arrêté, mais peut-être, pas définitivement. Car, comme dit l’auteur de l’article : « Un pari difficile, mais un pari à délibérer », et je suis assez d’accord : soit vous perdez un pote (en gardant une très désagréable sensation d’avoir accompli un inceste (si-si ça laisse ce gout-là – la pellette), soit vous faites une découverte et – roule (je ne vais quand même pas rajouter « ma poule », mais la tentation y est) !!

3) « La Pelle à Une Amie » :

Très « In » en cette époque passionnante où nous vivons et où, là, tout de suite, limite c’est ringard d’avouer qu’on est « hétéro » (il vaut mieux dire , le regard flou et la main dans les cheveux , qu’on est dans notre période « bi- », ça fait tout de suite tellement plus romantique). Beaucoup moins dangereuse (la pelle), que la précédente. A adopter surtout pendant les vacances d’été, ça va bien avec le décor ! ! « Vous pourriez choquer Anne-Claire, mais vous pourriez aussi lui ouvrir un monde,…. Bref, vérifiez quand-même d’abord s’il y a ouverture ! »

4) « La Pelle en PCV » :

Celle que l’on roule à un mec marié (principes ? quels principes ??). Conseil de l’auteur, et je partage son avis : mieux vaut ne pas aller plus loin. « Nous – on s’en fiche, c’est lui qui paie les pots cassés ». Amen !!!

5) «La Pelle du Large » :

Celle-là, je la connais ultra bien, même que je pense qu’elle est indispensable à notre équilibre, voire à notre survie mentale (entre autres). « Qui n’a pas embrassé un pêcheur mexicain, un joueur de flûte finlandais ou un plongeur grec ( !!) (pas que plongeur), ne peut comprendre cette pelle. C’est l’invitation au voyage. » Comme je suis d’accord. Plus fun que celle-là - il y a pas !!

6) « La Pelle Perdue » :

Ouaaais… Que dire ? C’est celle dont on ne se souvient plus à qui on l’a donné. Moi je dis « Bad trip », et raccord avec l’auteur, « cette pelle –là, elle déprime ». Je dirais, passées 25 ans et demi et quand on arrête de se bourrer la gueule à ne plus se rappeler de « où, quand, comment et surtout, pourquoi », à bannir !

7) « La Pelle au Bond »

« C’est sans doute la meilleure de toutes - dit l’auteur - c’est le baiser qui fait frissonner… Alors, on prend un inconnu, on l’embrasse et on embrasse en même temps tous les souvenirs de nos 15 ans ». Moi je dis « oui », peut-être à checker vite fait l’environnement, juste avant – histoire de ne pas complètement se planter de cible . Après, chacun a son degrés de « folititude » je dis… !

Voila les amis. Merci à tout ceux et celles qui lisent mes « divagations ». Pourquoi je les écris ? Parce que j’aime les histoires : les écouter, les raconter, les lires, et les écrire, aussi. Alors, c’est claire : les personnes qui écrivent, et qui, en plus, le font bien, il y en a « à la pelle » (désolée, mais c’était trop tentant). Mais la vie est courte pour se « brider » (pour se brader aussi), alors, faisons ce dont on a envie.

Et puis : « Embrassez qui vous voulez » !!!

Biz’’’

M.B.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article