Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marina B.

Les Mystères d’une Ile

16 Septembre 2014 , Rédigé par MarinaB. Publié dans #Voyages, #LifeStyle, #SouthSide, #Carnet d'Adresses

Les Mystères d’une Ile

Il existe sur Terre des endroits comme celui là – « proches du paradis ». Où, quand on pose son pied à terre (après être descendu d’un bateau, forcement, on se dit : « il semble que j’y suis ».

L’ile du Levant en fait partie. Un halo de mystère entoure cet endroit : des bruits qui courent, du bouches à oreille, des guides touristiques en parlent, forcement, et chacun y va de son commentaire avec les « j’aime – je n’aime pas ».

L’origine de ces avis controversés est simple : l’ile est un domaine naturiste. Plus précisément, une partie de l’ile : ses 20%. Le « reste », les 80 %, sont occupés par une zone militaire (accès interdit, bien évidemment). Drôle de cohabitation, me diriez-vous. Oui, mais ils se tiennent tranquille, les voisins-militaires, on ne les voit pas, on ne les entend pas : ils vivent dans une autre dimension.

Et nous aussi, en rentrant sur cette ile, on met nos pieds dans une autre dimension : celle du sauvage.

A l’origine il n’y avait que cela : le soleil, l’eau de la Méditerranée, les rochers, les argousiers, la foret luxuriante – du vert et du fleuri de la jungle en abondance.

Il y a des maisons – cachées pour certaines, ou celles qui se donnent à notre vue tout de suite. La plupart sont habitées seulement quelques mois dans l’année – l’été, bien sur. D’autres gardent leurs habitants tout l’hiver (une centaine environ).

« Domaine naturiste » - c'est-à-dire ? C'est-à-dire que partout (sauf sur la place centrale du village, et encore, la question reste ouverte) vous faites le choix de porter vos vêtements ou pas. C’est aussi simple que cela. Sur les plages quitter son paréo (personne ne possède de maillot de bain sur l’ile, cela va de soi) est obligatoire : les plages sont exclusivement naturistes. Mais, une fois sorti des sentiers et des rochers côtiers – vous faites comme ça vous chante : vous gardez le haut, le bas, les deux, ou vous virez tout - toutes les combinaisons sont possibles. Et tout le monde vous dira « bonjour » en vous croisant sur les chemins qui montent ou qui descendent – l’ile est tout sauf plate.

L’ambiance ici est très feutrée : pas de bruits, pas de tensions, pas de « relookage ». Tout le monde est libre - dans sa tête, dans son corps - au moins le temps de la parenthèse enchantée, qui, pour certains, durent des mois et chaque année ils y reviennent, tellement la force d’attraction universelle se manifeste dans ces lieux.

Cela faisait longtemps que je voulais rendre visite à cette ile enchantée. La vue des levées et des couchers du soleil (avec un café ou un verre de vin blanc à la main, en fonction de l’heure…), la mer à l’infini et seulement d’autres iles, bateaux et horizons pour seuls repères, ont fini par avoir définitivement mon cœur et ma gratitude à ce qu’il existe des endroits aussi envoutants, aussi hors du temps, de la commune mesure, de ce qu’on connait habituellement.

En toute tranquillité et discrétion, les portes du paradis s’ouvrent à ceux qui veulent y entrer : dans le respect de l’autre, de la nature, et du corps humain – l’une de ces plus belles créations.

A très vite.

M.

Les Mystères d’une Ile
Les Mystères d’une Ile
Les Mystères d’une Ile
Les Mystères d’une Ile
Les Mystères d’une Ile
Les Mystères d’une Ile
Les Mystères d’une Ile
Les Mystères d’une Ile
Les Mystères d’une Ile
Les Mystères d’une Ile
Les Mystères d’une Ile
Les Mystères d’une Ile
Les Mystères d’une Ile
Les Mystères d’une Ile
Les Mystères d’une Ile

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

CharloJiho 19/10/2014 14:33

C'est joli, ça donne envie de retourner en vacances !